DEPRESSION ET BOULEVERSEMENTS


dépression syndrome de diogène

Comprendre le "diogene"

Dans de nombreux cas, il a été constaté que la syllogomanie et le syndrome de Diogène étaient liés à des phénomènes dépressifs et des troubles psychiques qui touchent de plein fouet les personnes dites « diogène ».


depression et anxIETE

L’insalubrité morbide affecte souvent les personnes âgées mais également des personnes plus jeunes souffrant parfois de maladies mentales ou troubles du comportement, telle que la schizophrénie, la déficience mentale, la paranoïa, la démence, l’alcoolisme, la toxicomanie et les troubles obsessionnels compulsifs (TOC).

Mais on constate un même symptôme qui revient très souvent : la dépression majeure ou l’anxiété généralisée.
En effet, à la suite d’un deuil familial ou d’un proche, d’une séparation, d’une maladie, d’un départ à la retraite,  l’individu fragilisé se repli sur lui-même, s'enferme, se décourage ou s’installe peu à peu dans une dépression qui prend parfois une tournure morbide et s’exprime à travers l’accumulation excessive d’objets au point de se priver de son propre espace vital.

L’accumulation d’objets apparait alors comme un colmatage, une réassurance chez la personne confrontée à des drames personnels et il en ressort une incapacité à perdre, à lâcher, à oublier son passé et à faire un travail de deuil pourtant si nécessaire.
Aussi l’attachement irrationnel aux objets pourrait voir ses racines dans l’enfance mais il est vraisemblablement l’expression d’une peur et d’une profonde angoisse.

Certains vivent leur environnement comme un espace vital sans âme, sans repère, sans pouvoir se reconnaitre dans un amoncellement invraissenblable d'objets autour d'eux : ils finissent par se détester eux-mêmes mais la honte s'insalle vite par rapport au voisins, aux collègues de travail, aux amis ou à la famille. Rien ne filtre au dehors, personne n'a l'autorisation de pénétrer chez nous, dans notre univers. Le phénomène "diogène" est un sujet tabou qui nous fait peur et devant l'ampleur des"dégâts" causés par l'accumulation d'objets et de déchets, la personne qui souffre se sent perdue et ne sait que faire pour s'en sortir. Certaines personnes franchissent le pas et sortent de leur monde fermé pour décider d'agir et de prendre les choses en main. C'est déja une belle victoire que d'oser en parler et de trouver une écoute attentive.

Il est important de pouvoir créer une relation de confiance avec les personnes concernées par le syndrome de Diogène et certains services spécialisés peuvent comprendre et se mobiliser efficacement afin d’aider le « diogène » à sortir de son isolement et prendre les bonnes décisions.

Il n’est jamais trop tard pour prendre les choses en main et décider de changer pour une meilleure estime de soi et la promesse d'une nouvelle vie !  

Voir également les rubriques :
- la santé en question
- aide et accompagnement
- coaching et suivi