Reportage Net et Pro Services sur le site de BFM TV

Un article de BFM TV consacré à Net et Pro Services vous dira tout sur nos activités et nos projets…

Net et Pro Services : à la rencontre des nettoyeuses de l’extrême

Elles sont deux sœurs et rien ne leur fait peur ! Depuis bientôt 12 ans, Anaïs et Elisabeth Baurens s’attaquent aux nettoyages les plus difficiles : des fientes de pigeon aux scènes de crime. Au sommet de leur art : le syndrome de Diogène, qu’elles combattent en nettoyant et en proposant un accompagnement personnalisé aux personnes concernées et à leurs proches. Explications.

Le syndrome de Diogène : un trouble du comportement destructeur qui touche l’intime

Des amoncellements de déchets de toutes sortes, des vêtements neufs ou souillés, des piles de journaux, divers emballages ou objets hétéroclites s’entassent du sol au plafond et pourtant, quelqu’un vit dans ces espaces encombrés. C’est ainsi que se manifeste le syndrome de Diogène : un trouble du comportement qui conduit un individu à vivre dans un environnement insalubre, à négliger sa propre hygiène corporelle et sa santé, à détériorer inexorablement son espace de vie, à se replier sur lui-même et à s’isoler parfois du reste de la société. Les personnes atteintes de ce syndrome souffrent de divers maux : maladie chronique, dépression, anxiété, troubles cognitifs, souffrance psychique ou d’ordre psychiatrique. Ces individus fragilisés ont besoin d’une aide urgente : pour la remise en état de leur logement par du débarras, du nettoyage approfondi mais aussi pour améliorer leurs conditions de vie.

Anaïs et Elisabeth Baurens connaissent bien ces situations liées au syndrome de Diogène. Venir en aide aux personnes concernées est une des missions que se fixent ces nettoyeuses de l’extrême. En plus de remettre les lieux de vie en état, les sœurs Baurens apportent un accompagnement adapté aux personnes souffrantes ainsi qu’à leurs proches. “Le but de nos actions est d’éviter les récidives. Cela passe par des prises de décisions simples et quotidiennes : descendre les poubelles, ranger ses affaires, etc. Petit à petit, on parvient à stimuler les gens qui font appel à nous, à les responsabiliser, à leur donner du plaisir à ranger, à tenir propre leur lieu de vie”, explique Anaïs Baurens. “La dégradation de l’espace de vie de ces personnes, avant notre intervention, va de pair avec une relation dégradée de l’estime de soi et de la dignité de l’individu”. Les dégâts sont parfois tels que les opérations de débarras et de nettoyage sont de véritables interventions de la « dernière chance » mais il en faut plus pour décourager nos nettoyeuses. “Parfois, nous sommes confrontées à de l’insalubrité morbide sévère qui nécessite un large volume d’évacuation. Il nous est arrivé d’avoir jusqu’à 10 bennes de 30 m3 à remplir juste pour un particulier ! Parfois, notre fourgon suffit largement à débarrasser. Nous restons toujours à l’écoute de nos clients quel que soit leur besoin”, précise Anaïs Baurens.

Les formations : autour du Syndrome de Diogène et du nettoyage de l’extrême

Les formations dispensées par Net et Pro Services tournent autour de quatre axes principaux. Le syndrome de Diogène fait l’objet d’une grande demande et les stagiaires peuvent suivre deux formations différentes et complémentaires liées à ce trouble. Une formation sur la connaissance du Syndrome de Diogène, pour améliorer sa prise en charge, et une sur l’aide et l’assistance aux personnes « diogènes », qui enseigne l’art de devenir assistant-coach diogène.

La troisième formation dispensée par Net et Pro Services est destinée à ceux qui veulent se lancer dans le nettoyage de scènes de crime (ou de décès), en leur donnant les clés techniques et relationnelles de cette activité de nettoyage si particulière. “Ce type d’opération est assez délicat pour des raisons évidentes”, précise Anaïs Baurens, “elles doivent souvent être rconception des devis, la mise en place des chantiers, etc. “Nous enseignons la gestion de ce type d’entreprise, la relation-client, la partie commerciale, les erreurs à éviter, les astuces, les bons plans, etc.” conclut Anaïs Baurens.

Du nettoyage de l’extrême au nettoyage de grands espaces : les ambitions de Net et Pro Services

En 2022, la société s’ouvre à de nouvelles perspectives, sans pour autant se détacher de ce qui fait aujourd’hui sa force. “Les particuliers, avec notamment les chantiers liés au syndrome de Diogène, représentent 65% environ de notre activité, le reste étant les entreprises et les administrations. Mais notre activité s’accroît aussi dans le nettoyage des fientes de pigeon et dans la prise en charge de gros volumes ou de grands espaces”, explique Anaïs Baurens. De fait, la société vient de réaliser un nettoyage à donner le vertige : 10 000m² de laine de verre mélangée à de la fiente de pigeon, sur un chantier titanesque, dans le sud-ouest de la France. De nouvelles embauches et des investissements en matériel logistique sont prévus dans les mois à venir.

Des activités complémentaires, une mobilité sur tout le territoire français et l’ambition de renforcer leur système d’aide aux personnes atteintes du syndrome de Diogène : telles sont les perspectives de Net et Pro Services, qui éalisées dans l’urgence, tout en ménageant les proches en deuil et en apportant une aide et une écoute.”

Fortes de leur expérience en matière de nettoyage de l’extrême, Elisabeth et Anaïs proposent enfin une formation destinée à créer sa propre entreprise de nettoyage extrême, de A à Z. Ce module comprend la partie administrative mais aussi l’opérationnel, allant du fonds de commerce à la création d’une clientèle en passant par la démarre l’année 2022 avec de nouveaux projets.

Net et Pro Services : Arras, Paris, Montpellier – interventions partout en France.

Ce contenu a été réalisé en partenariat avec SCP. La rédaction de BFM Business n’a pas participé à la réalisation de ce contenu.

https://www.bfmtv.com/economie/entreprises/net-et-pro-services-a-la-rencontre-des-nettoyeuses-de-l-extreme_AO-202203040001.html